Après l’attaque de la cathédrale syro catholique de Bagdad du 31 octobre, où 53 chrétiens ont perdu la vie, le gouvernement veut protéger les chrétiens. Les murs seront percés de point d’accès surveillés par la police pour contrôler les entrées et les sorties dans les églises. Au moins 2000 chrétiens ont choisi de quitter l’Irak, après les dernières attaques.